Synthèse et questionnement sur le café philo du 11 mars 2012:

L'imagination a-t-elle un pouvoir ?

 

Définitions

Définition de l’imagination

Faculté de se représenter par l’esprit des objets ou des faits irréels ou jamais perçus.

De restituer à la mémoire des perceptions ou des expériences antérieures.

C’est aussi une faculté de créer, d’inventer, et de concevoir.

 

Définition de pouvoir

Possibilité d’agir.

Capacité d’agir de penser, de ressentir

Domination, maîtrise

 

 

Qu’est ce que l’imagination ? Y en a-t-il plusieurs ? Par quoi est-elle influencée ?

 

Plusieurs types d’imagination

L’imagination peut être liée à l’intuition, on peut capter des choses directement, comme un sixième sens. Ex : certains scientifiques, artistes peintres, artistes musiciens captent une idée.

 

L’imagination est une construction, une réflexion, elle demande un effort : c’est l’imagination active.

Il existe également une imagination passive, non créative, qui n’aboutit a aucun effet.

 

L’imagination peut être de l’ordre de la rêverie, un monde imaginaire sans limites, ou l’on peut vagabonder où bon nous semble. Elle pourrait alors être le résultat de nos sens, de nos émotions, de nos désirs.

 

 

L’influence de l’environnement

Selon notre éducation, selon notre environnement culturel de manière générale, notre imagination en sera influencée  (ex : la société de consommation par les publicités nous donne un référentiel sur lequel s’appuie notre imagination).

 

L’influence de notre conscience

L’imagination peut évoluer avec le temps et avec la conscience que l’on a de ce que l’on est, et non pas de ce que l’on croit être. La conscience de notre propre identité, la connaissance de qui on est, agit donc sur notre imagination.

 

 

Quel est l’enjeu de l’imagination ? A quoi ça sert ?

 

L’imagination donne une perception de la réalité

L’imagination peut tromper (ex : on peut voir un oasis dans le désert car on a soif alors que celui ci n’existe pas, il s’agit alors d’une illusion. )

 

L’imagination donne du sens à la réalité. Elle offre plusieurs scénarios possibles, différentes possibilités. Elle permet ainsi la liberté de choix.

 

 

L’imagination est la condition nécessaire à la liberté, mais elle n’est pas suffisante, car elle peut déboucher à une projection dans l’avenir puis une mise en action, ou peut permettre d’être simplement un outil pour exclure une possibilité.

 

L’imagination, travail personnel

Enfin l’imagination, si elle provient de soi, amène à l’intégration. On fait sienne la solution que l’on a soi-même découverte. L’imagination personnelle permet ainsi l’intégration et de fait, une évolution.

 

 

 

Les difficultés liés à l’imagination

Le manque de temps est un frein à l’imagination. Le temps est une condition de l’imagination. (ex : les enfants sont soumis à un rythme où ils n’ont pas le temps : après l’école les activités, le soir, les devoirs, etc …)

 

L’imagination, c’est la possibilité de penser un inconnu, c’est elle qui donne un sens a nos pensées. L’approche de ce territoire inconnu peut susciter de la crainte, de la peur. Il s’agit d’une prise de risque. Il faut apprivoiser cette peur, sinon elle peut amener une paralysie, un blocage.

 

La paresse, le confort

Ne pas se projeter, ne pas faire preuve d’imagination est parfois plus confortable. On attend la solution, on ne la cherche pas. En ce sens, on devient dépendant de l’extérieur.

 

 

Comment développer l’imagination ?

L’imagination peut naître de l’ennui. L’ennui peut devenir source d’imagination.

Le manque, l’absence peut également susciter de l’imagination. (ex : dans le cas ou je ne peu traverser une route directement, je vais être obliger de réfléchir pour trouver une solution. La difficulté, le manque de solution directe m’amène à imaginer d’autres solutions)